Programmation pour les 18, 19 et 20 février 2022

17 blocks, un film de Davy Rothbart, 2021, 1h35

En 1999, Emmanuel Sanford a 9 ans et rencontre le journaliste et réalisateur Davy Rothbart avec qui il commence à filmer la vie de sa famille, installée dans l’un des quartiers les plus dangereux  de Washington DC, situé à seulement 17 « blocks » du Capitole.
Le film suit pendant deux décennies la famille Sanford : Emmanuel, étudiant prometteur, son frère dealer Smurf, sa sœur Denice, aspirante policière et leur mère Cheryl, qui lutte contre ses propres démons pour élever seule sa famille. 
Cette saga familiale profondément personnelle est un témoignage vibrant sur la violence qui gangrène la société américaine.     

Des hommes, Alice Odiot, Jean-Robert Viallet, 2020, 1h23

25 jours en immersion dans la prison des Baumettes. 30 000 mètres carrés et 2 000 détenus dont la moitié n’a pas 30 ans.
Une prison qui raconte les destins brisés, les espoirs, la violence, la justice et les injustices de la vie. C’est une histoire avec ses cris et ses silences, un concentré d’humanité, leurs yeux dans les nôtres.

Des hommes

L’affaire Collective, Alexander Nanau, 2019, 1h49

Après un tragique incendie au Colectiv Club, discothèque de Bucarest, le 30 octobre 2015, de nombreuses victimes meurent dans les hôpitaux des suites de blessures qui n’auraient pas dû mettre leur vie en danger. Suite au témoignage d’un médecin, une équipe de journalistes d’investigation de la Gazette des Sports passe à l’action afin de dénoncer la corruption massive du système de santé publique. L’Affaire collective suit ces journalistes, les lanceurs d’alerte et les responsables gouvernementaux impliqués, et jette un regard sans compromis sur la corruption et le prix à payer pour la vérité.

Midnight traveler, Hassan Fazili, 2019, 1h27

En 2015, Hassan Fazili, menacé de mort par les talibans, décide de s’enfuir avec son épouse Fatima Hussaini, elle aussi cinéaste. Avec leurs deux filles Nargis (11) et Zahra (6), ils quittent leur pays natal pour l’Europe lointaine, à la recherche de sécurité. Le couple et ses deux filles utilisent leur téléphone portable pour filmer leur voyage, qui durera plusieurs années. Sur la route des Balkans, lors de longs séjours incertains dans divers camps de réfugiés, ils puisent de la force dans la documentation de leur situation difficile. Malgré les adversités et les revers, les parents ne perdent jamais une seule fois leur humanité. Ils endurent toutes sortes de difficultés et espèrent un avenir meilleur pour leurs filles, qui deviennent de plus en plus indépendantes à mesure que le long voyage avance.

Solo, Artemio Benki, 2019, 1h25

Martín, pianiste virtuose et compositeur argentin, est depuis quatre ans patient de l’hôpital psychiatrique El Borda. Absorbé par la création de sa prochaine œuvre « Enfermaria », il tente en même temps de faire face à sa maladie et de retrouver, peut-être, une vie hors de l’hôpital.

Avec la perspective, un jour peut-être, de jouer à nouveau devant un public.

Film Bonus, hors programmation officielle

Le fils de l’épicière, le maire, le village et le monde Claire Simon, 2020, 1h51

À Lussas, dans le Sud de la France, un petit groupe s’est réuni dans l’ancienne épicerie du village.

Soutenu par le maire Jean-Paul Roux, son ancien camarade de classe Jean-Marie Barbe se lance dans une entreprise toute singulière pour le monde rural : la création d’une plateforme numérique par abonnements, dédiée aux documentaires d’auteurs.

C’est la naissance de Tënk, aux allures de start-up, tendance rurale.